Echanges entre le Burkina Faso et Le Likès

Quimper. Du 10 au 22 février, neuf étudiants de BTS 2ème année du lycée Le Likès à Quimper, accompagnés de trois enseignants (T. Allioux, L. Le Fourn et R. Rusaouen), sont partis à la rencontre des Burkinabés grâce au réseau lasallien.


Une mission de maintenance informatique

La mission des étudiants de BTS 2ème année du Likès auprès des établissements burkinabés : assurer la maintenance de salles informatiques installées il y a quelques années par leurs pairs. En 2006, le Noviciat des Frères des Écoles Chrétiennes avait été équipé de 16 ordinateurs et en 2008 c’était au tour du collège moderne privé de Toussiana, de recevoir 24 ordinateurs destinés à la formation des quelques 415 élèves.

À la demande des Frères Directeurs des deux établissements, le temps était venu d’y assurer la maintenance (beaucoup d’ordinateurs ne fonctionnaient plus), mais également la remise en route du réseau, de la connexion internet et de l’installation de nouveaux logiciels éducatifs.


Des échanges interculturels

Ce projet, financé quasi intégralement par les étudiants, a été soutenu entre autres par l’AEL, amicale des anciens élèves du Likès. Hébergés en communauté durant ces dix jours, les jeunes du Likès aidés par leurs enseignants, ont réussi à répondre à la demande de nos partenaires burkinabés, travail rendu difficile par la poussière et la chaleur.

Débordant d’énergie et curieux de connaître notre pays, les collégiens tout comme les Frères novices ont pu échanger longuement avec les étudiants comme avec les enseignants sur les modes et niveau de vie, les activités, les particularités culinaires, la musique, etc.

Pour le plus grand plaisir des jeunes enfants démunis, une distribution de matériel scolaire dans les écoles primaires environnantes a pu être organisée.

La dimension humaine : un souvenir inoubliable !

Une autre partie du séjour a été consacrée à la découverte du pays et de sa population tellement surprenante par son accueil formidable, ses us et coutumes mais également par un mode de vie diamétralement opposé au mode de vie occidental. Nos étudiants ne s’attendaient pas à découvrir un pays si différent du nôtre.

Une expérience bien fraternelle !

Les étudiants et leurs trois professeurs.